Vous êtes ici :  Accueil
 
 
Association
Urbanisme

En construction (!)

 ↑  
Contentieux

Miter au maximum-Telle est la devise de ce maire!

 ↑  
Calendrier
Texte à méditer :   Tous peuvent entendre mais seuls les êtres sensibles comprennent.   Khalil Gibran
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

La loi littoral a 30 ans et depuis plus de 30 ans l’association Mès et Vilaine se bat pour la protection d’un bien commun. Une urbanisation souvent « hors la loi » conjuguée à une politique fondée sur des omissions et des calomnies a créé des stigmates irréversible dans le paysage. Aussi, le refus de partager les opinions, l’absence d’un lien démocratique avec l’ensemble des habitants ont provoqué des divisions et des conflits puis éloigné les habitants d’un intérêt commun vital : le patrimoine…(Lire ici:)

La carte des interventions de Mès et Vilaine sur le territoire de Penestin

La carte de 20 ans d’urbanisation de cette municipalité

►La carte des zones humides, des inondations et submersions marines.

Ce qui reste du territoire: zones urbanisées en gris, zones naturelles et agricoles en blanc.

Venez nous rejoindre pour défendre la biodiversité de notre presqu'ile Bulletin d'Adhésion ici


Les 5 dernières nouvelles


Les Hauts -et bas- de Vilaine - par MAE le 2018/04/12 21:23

Le permis de construire délivré pour l'immeuble des Hauts de Vilaine par JC Baudrais, maire, a été annulé successivement par le tribunal administratif, la cour d'appel et le conseil d'état, en 2005, sur demande des amis du Pays entre Mès et Vilaine.

Mais, dans ce type de situation, la démolition n'est pas automatique. Il faut la demander au tribunal de grande instance. C'est ce que l'association s'est résolue à faire malgré le coût de la démarche pour s'entendre opposer des délais qu'une loi nouvelle avait réduits.

C'est ainsi que l'immeuble n'a plus de permis et ne peut être terminé.Mais ne peut pas non plus être démoli. Le Bourg de Pénestin est condamné à garder sa verrue. S'effondrera-t-il un jour, miné par la base, car les garages en sous-sol sont submersibles (les pompes ont été changées cette année par la mairie!).

Ce désastre a été provoqué par la seule volonté d'un maire qui se croit au dessus des lois. Quand les élus seront-ils donc tenus responsables de ce qu'ils font ?

Visualisez le jugement ici...

... / ... Lire la suite



CAP VELO - par DB le 2017/04/11 09:15

En avril 2016, une élue de l’opposition a présenté au bureau municipal de Penestin un projet « voie verte » réalisé avec la collaboration d’un membre du conseil d’administration de l’association « Mès et Vilaine ». Les documents ont ensuite été transmis aux responsables de Cap atlantique chargés de mettre en place le schéma directeur vélo sur toute la presqu’île Guérandaise. L’association « Autre Regard » qui soutenait le projet, réalisa par la suite une pétition auprès des habitants de la commune et obtint un franc succès.

Après plusieurs réunions au comité de pilotage organisées par Cap atlantique et le bureau d’étude Indigo chargé d’élaborer la faisabilité du schéma directeur vélo ainsi que son plan de financement, le projet d’une « voie verte » ou d’une piste cyclable sur la départementale entre Pont Mahé et le centre bourg de Penestin fût jugé utilitaire et d’intérêt communautaire (tous les habitants des campings et les villages situés à l’ouest de la départementale pourront bénéficier d’une voie verte pour se rendre au bourg de Penestin et du bourg se rendre aux plages en toute sécurité).

Dans quelques mois, le schéma directeur vélo de la presqu’île Guérandaise sera soumis aux assemblées délibérantes de Cap atlantique et aux élus partenaires. Ils confirmeront ou non les propositions du bureau et un plan de financement sur dix ans. Si le schéma directeur vélo est validé, les travaux seront réalisés selon les priorités définies par les responsables politiques locaux sur l’ensemble du territoire.

... / ... Lire la suite


Permis Beauvais annulé (Conseil d'Etat) - par MAE le 2017/04/06 21:32

Les Amis du Pays entre Mès et Vilaine se félicitent très vivement de l'arrêt du Conseil d'Etat en date du 31 mars 2017 confirmant l'annulation d'un permis accordé le 6 juillet 2012 par le maire de Pénestin sur la parcelle ZE 28 au lieu dit les Demoiselle, en bord de mer.

L' Association a un double motif pour se réjouir de ce succès.

Tout d'abord le permis en question autorisait une construction nouvelle à 105 mètres de la magnifique falaise de la Mine d'or, classée monument naturel au titre de la loi du 2 mai 1930. Cette décision est donc une victoire pour l'environnement et le paysage.

Par ailleurs, cette décision clôt un débat juridique majeur. En effet, certains juristes prétendaient qu'un permis de construire était légal s'il respectait un PLU et un SCOT eux-mêmes compatibles avec la loi littoral..

L'arrêt pris pour la commune de Pénestin précise très catégoriquement qu'il ne suffit pas pour un permis de construire de respecter un document supérieur, tel qu'un schéma de cohérence territoriale. Il lui faut impérativement être conforme aux dispositions de la Loi littoral elle-même.

Dans le cas particulier, le permis de construire respectait le PLU de Pénestin et le SCOT de Cap Atlantique. Mais il était accordé dans un secteur d'urbanisation diffuse et non en continuité d'une zone agglomérée ainsi que l'exige la Loi Littoral. Faute de conformité à la loi, l'annulation de ce permis, déjà prononcée par le tribunal administratif et la cour administrative d'appel, ne pouvait qu'être confirmée par le conseil d'état.

L'association regrette vivement que le PLU et le SCOT aient trompé le pétitionnaire du permis.

... / ... Lire la suite



 
 
Document généré en 0.08 seconde